C’est Noël tant pis

[PROLONGATION] > Le spectacle est prolongé pour 4 dates supplémentaires les 27, 28, 29 et 30 décembre.

reprise

Saison 2016/2017

C’est Noël tant pis

texte, mise en scène et chansons : Pierre Notte, avec : Bernard Alane, Brice Hillairet, Silvie Laguna, Chloé Olivères, Renaud Triffault, en alternance avec Romain Apelbaum

29 novembre - 30 décembre 2016

Salle : Jean Tardieu

Horaires : DU MARDI AU SAMEDI, 21h - DIMANCHE, 15H30 - Relâche : LES LUNDIS, LES 1ER ET 2 DÉCEMBRE

Durée : 1H30

Synopsis

Nous aurons quand même fait de beaux enfants.
Farce féroce autour de Noël : la famille explose en vol, le tout fait des étincelles. Pierre Notte, auteur associé du lieu, s’empare de notre rite judéo-chrétien préféré. Et c’est un carnage.

Distribution

Mentions de production

production Compagnie Les gens qui tombent, coproduction Théâtre du Rond-Point, Le Prisme – Centre de développement artistique / Saint-Quentin-en-Yvelines, Centre Culturel Athanor / Guérande, administration et diffusion En Votre Compagnie, texte publié aux éditions de L’avant-scène théâtre

Partenaires

LesEchos.fr - Philippe Chevilley
5 décembre 2016

Noël noir au Rond-Point, le retour

C'est un vrai conte de Noël que nous offrent Pierre Notte et sa famille fêlée : noir et brillant comme les contes de Dickens ou d'Andersen.

Consulter l'article
France 3-Paris Ile-de-France - Didier Morel
5 décembre 2016

« C’est Noël tant pis », au Rond-Point, un magnifique carnage !

Noël est-il le plus beau jour de l’année pour s’écharper en famille ? Le metteur en scène Pierre Notte livre une réponse grinçante et caustique.

Consulter l'article
sceneweb.fr - Stéphane Capron
29 novembre 2016

La famille déjantée de Pierre Notte : quel cadeau de Noël !

L’écriture est comme toujours acide et tragiquement tendre. La pièce alterne de réalisme, l’absurdité et la rêverie.

Consulter l'article
TÉLÉRAMA SORTIR - EMMANUELLE BOUCHEZ
24 décembre 2014

C’est Noël tant pis

Pierre Notte cultive avec modernité un ton Michel Audiard à hurler de rire. Quand sa troupe d’acteurs fétiches chante en chœur, on se croirait chez Marguerite Duras. Notte réinvente le conflit de générations comme jamais.

Consulter l'article
LE PARISIEN - THIERRY DAGUE
23 décembre 2014

Quand la famille perd la boule

La famille s'enguirlande mais retisse in extremis ses liens disloqués. Drôle et grinçant.

Consulter l'article
LES ECHOS - PHILIPPE CHEVILLEY
22 décembre 2014

Noël noir au Rond-Point

La mise en scène est tranchante. Drôle, osé, le spectacle ménage de beaux moments de tendresse. C’est un vrai conte de Noël que nous offrent Pierre Notte et sa famille fêlée.

Consulter l'article

Autour du spectacle

À la librairie du Rond-Point

rencontre-dédicace / mercredi 30 novembre à 20h Rencontrez Pierre Notte à l’occasion de la parution de ses deux prochains ouvrages L’Effort d’être spectateur, publié aux éditions des Solitaires Intempestifs, et Chansons pour coeurs pourris, publié aux éditions Riveneuve / Archimbaud.
Le texte de C’est Noël tant pis (éditions L’avant-scène théâtre, préface d’Eugène Durif) ainsi que d’autres pièces de l’auteur, sont disponibles à la librairie.

Prolongation du spectacle C'est Noël tant pis

Le spectacle sera repris à la Comédie des Champs-Élysées à partir du 26 janvier 2017, du mardi au samedi à 21h. Parlez-en à vos amis !

Comédie des Champs-Élysées
Ventscontraires
auteurs maison

Les Chroniques de Pierre Notte sur ventscontraires

Consulter
Ventscontraires
France Culture

[Podcast] Le Cabinet de curiosité de Pierre Notte

Consulter
Ventscontraires
auteurs maison

Pierre Notte : "C'est l'incapacité à lire et à parler qui m'a poussé à écrire"

Consulter

Également à l'affiche

12 septembre - 1 octobre 2017

À vif

Kery James, Jean-Pierre Baro Acheter
12 septembre - 8 octobre 2017

We Love Arabs

Hillel Kogan We Love Arabs / crédit illustration : Stéphane Trapier Acheter
5 septembre - 8 octobre 2017

La Nostalgie des blattes

Pierre Notte La Nostalgie des blattes / crédit illustration : Stéphane Trapier Acheter
1 septembre - 1 octobre 2017

Novecento

Alessandro Baricco, André Dussollier Novecento / crédit illustration : Stéphane Trapier Acheter