C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde

reprise

saison 2016-2017

C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde

création collective : Les Filles de Simone, Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères, avec : Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
 Avis de la presse et des spectateurs

8 septembre - 2 octobre 2016


Salle : roland topor
Horaires : DU MARDI AU SAMEDI, 20H30 - DIMANCHE, 15H30 - Relâche : LES LUNDIS
Durée : 1h10

synopsis

Suis-je si égoïste ? Une sorcière ? Une déjà mauvaise mère ?
Chloé et Tiphaine se débattent dans le tourbillon de la maternité. Dans un monde phallocentré, en une succession de tableaux crus et hilarants, elles traversent les affres d'un changement de vie définitif : devenir mère, cette catastrophe.


 

Chloé fait un test de grossesse. Tiphaine pique une crise de nerfs. Les deux femmes n'en sont qu'une, prise dans le tourbillon d'un changement de vie immédiat, définitif. Être mère. Et le ventre qui gonfle, le désir qui fuit, les peurs comme une invasion de sauterelles et les fantômes des modèles qui s'en mêlent, Simone de Beauvoir ou Élisabeth Badinter. L'enfant naît, c'est un miracle et une purge. L'amour et la panique. Les grands-parents font une OPA sur le môme. Le quotidien professionnel part en vrille entre les bricolages des plannings et les injonctions des spécialistes. En une succession de tableaux crus et hilarants, Chloé et Tiphaine traversent les affres de la maternité.
Au Rond-Point et ailleurs, elles ont travaillé avec Pierre Notte, Jean-Michel Ribes, Jacques Lassalle, Gilbert Désveaux ou Jean-Marie Besset. Trop d'hommes. Elles fondent le collectif Les Filles de Simone, entremêlent idées et envies. Claire Fretel à la mise en scène ; Tiphaine Gentilleau à l'écriture et au jeu ; Chloé Olivères à l'interprétation et aux idées. Elles se lâchent, prennent leur revanche délurée sur un monde phallocentré qui n'a rien résolu de la place accordée à la femme quand elle devient mère. Elles dressent les portraits délectables des angoisses, des colères et des contradictions de la femme qui cherche un sens et sa place, au moment où son entourage la réduit au monstre procréateur, à une poule pondeuse ou à une vache sacrée. Pierre Notte  

distribution

Création collective : Les Filles de Simone, Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
Avec : Tiphaine Gentilleau, Chloé Olivères
Conception et mise en scène : Claire Fretel
Conception, texte et interprétation : Tiphaine Gentilleau
Conception et interprétation : Chloé Olivères
Lumières : Mathieu Courtaillier

mentions de production

production compagnie Les Filles de Simone, coproduction Créat’Yve, avec le soutien de La Loge, Le Prisme — Centre de développement artistique / Saint-Quentin-en-Yvelines, la compagnie du Rouhault, La Cuisine — Soy Création, Les Deux Îles — résidence d’artistes / Montbazon et le Théâtre du Rond-Point, texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Télérama sortir - Sylviane Bernard-Gresh

21 septembre 2016
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
Excellentes, hilarantes, Les filles de Simone font redécouvrir que la grossesse a toujours cette image idyllique que la société propose et sur laquelle chacun projette de multiples fantasmes et tabous.
 Consulter l'article

 Charlie Hebdo - Gil Chauveau

21 septembre 2016
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
Une proposition réussie, ni vengeresse ni donneuse de leçons, car bourrée d'autodérision.
 Consulter l'article

 Le Point - Brigitte Hernandez

20 septembre 2016
Paris rigole avec Les Filles de Simone au théâtre du Rond-Point
Les deux actrices sont fantastiquement drôles. Ces filles de Simone jouent formidablement bien. Courez-y.
 Consulter l'article

 Le Parisien Magazine - Nedjma Van Egmond

16 septembre 2016
Où est-ce qu'on sort ?
Quel duo ! Un festival hilarant? et déculpabilisant.
 Consulter l'article

 Télérama.fr - Sylviane Bernard-Gresh

13 septembre 2016
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
Excellentes, hilarantes, elles font redécouvrir que la grossesse a toujours cette image idyllique que la société propose et sur laquelle chacun projette de multiples fantasmes et tabous.
 Consulter l'article

 Spectatif - Frédéric

13 septembre 2016
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
Ce spectacle nous fait rire. Le rire est ici joyeux et salvateur. Un plaisir rare de théâtre revendicatif, touchant et nécessaire, cinglant et drôle.
 Consulter l'article

 ELLE - Anna Nobili

9 septembre 2016
Mal de mères
Voici deux drôles de filles qui dynamitent allègrement la vision idyllique de la maternité. Leur spectacle est réjouissant. Et salvateur.
 Consulter l'article

 Télérama Sortir - Sylviane Bernard-Gresh

31 août 2016
Neuf mois au purgatoire
C'est intelligent, théâtralement inventif et d'une drôlerie incroyable.
 Consulter l'article

 La Terrasse - Eric Demey

31 août 2016
C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde
Entre réalité et fiction, entre conférence aux atours politiques et féministes, récit aux teintes autobiographiques et scènes burlesques franchement drôles, le mélange fonctionne parfaitement, témoignant d'une grande maîtrise dramaturgique.
 Consulter l'article

 LIBÉRATION - Johanna Luyssen et Clémentine Gallot

23 octobre 2015
La maternité, il vaut mieux en rire
une pièce féministe dénonce avec humour les affres de la grossesse, de l'épisiotomie abusive aux extravagances des méthodes d'accouchement dites «naturelles».

tournées

Ce spectacle est disponible en tournée. 
espace pro

autour du spectacle

Représentation ouverte aux bébés ! / dimanche 25 septembre à 15h30


Les Filles de Simone, Claire Fretel, Tiphaine Gentilleau et Chloé Olivères vous proposent une représentation spéciale, ouverte aux parents avec bébé en portage.

À la librairie du Rond-Point


Le texte de la pièce, publié aux éditions Actes Sud-Papiers, est disponible à la librairie. Retrouvez également une sélection d'ouvrages sur les féministes, les femmes et la maternité.

> La Librairie du Rond-Point

ventscontraires
Les bonus de la saison

Les Filles de Simone : "Peut-on se dire féministe quand on change des couches ?"


consulter
ventscontraires
Les bonus de la saison

Blandine Pélissier : "En matière d'égalité hommes-femmes, le monde de la culture est en retard sur le reste de la société"


consulter

également à l'affiche