Truismes

saison 2011-2012

Truismes

inspiré du roman : Marie Darrieussecq, mise en scène et interprétation : Alfredo Arias, adaptation théâtrale : Alfredo Arias, Gonzalo Demaría, Marie Darrieussecq
 Avis de la presse et des spectateurs

8 novembre - 4 décembre 2011


Salle : renaud-barrault
Durée : 1h20

synopsis

Jamais, haletait Honoré, jamais il n'avait rencontré une jeune fille aussi saine.
Au chômage, malmenée par une société qui ne veut pas d'elle, une femme se fait truie. Arias saisit et module ce conte mythique de Darrieussecq, entre fête macabre et fable généreuse.


Au chômage, malmenée par une société qui ne veut pas d'elle, une femme simple vit une métamorphose compliquée dont elle dépeint toutes les étapes. Elle sefait truie. Tripotée par un patron qui l'embauche pour l'élasticité de sa poitrine, elle voit ses chairs se raffermir, son appétit croître. Elle grossit, se transforme.
Femme-cochon, elle prend conscience de sa place dans le monde. Place plus oumoins humaine, peu à peu porcine. La marginalité. Elle met bat des porcelets, s'éprend d'un loup. Elle subit ce qu'ils font d'elle, les autres, compagnons, amants, collègues. Et elle répond. Figure mythique de la scène, le créateur d'origine argentine Alfredo Arias s'empare de Truismes. Après les récents Trois tangos et Tatouage, l'interprète du Frigo de Copi, ou du rôle-titre dans Madame de Sade de Mishima, tranche ici dans le vif de l'humain bousculé sur un globe capitaliste où la consommation prime et le rendement prévaut sur tout.
Devenir femme-cochon : sortie possible pour recouvrer un regard et une façon d'être au monde. Arias saisit le conte, le transforme, crée des images nouvelles et rapporte d'autres sens à la farce mordante, la module en fête macabre, en une fable généreuse. Avec Arias, la truie de Truismes, comme le cafard de Kafka ou l'Elephant man de Lynch, révèle le monde d'en face, celui où le monstre naît et grandit. Premier roman, sortie phénoménale : Truismes, en 1996, fait scandale et fait date, impose Marie Darrieussecq comme l'un des auteurs primordiaux de la fin du siècle. Fin d'un temps, fin d'un monde. Mais pour l'auteur du Bébé, ou de Tom est mort, l'écriture est un humanisme : « Il s'agit de quitter sa peau et d'aller vers l'Autre. » Dans altruisme, il y a truisme. Finaliste pour le prix Goncourt, droits achetés par Godard, Truismes révèle un écrivain rare, en phase avec lespolémiques et les violences de son temps.

distribution

Inspiré du roman : Marie Darrieussecq
Mise en scène et interprétation : Alfredo Arias
Adaptation théâtrale : Alfredo Arias, Gonzalo Demaría, Marie Darrieussecq
Costumes : Chloé Obolensky
Musique : Bruno Coulais
Lumières : Dominique Bruguière
Film : Toni Aloy
Avec : Pepa Charro
Espace scénique : Alfredo Arias
Masques : Daniel Cendron
Assistante à la mise en scène : Martine Spangaro
Assistante décor et costumes : Malika Chauveau
Assistant lumières : François Thouret

mentions de production

coproduction Groupe TSE, Théâtre du Rond-Point, le CENTQUATRE - Paris, Los Smith Producen, production déléguée Groupe TSE, production exécutive Prima Donna
avec le soutien de F. Marc de Lacharrière (Fimalac)

Manifestation organisée dans le cadre du Tandem Paris-Buenos-Aires 2011, mis en oeuvre par l’Institut français et le la Ville de Buenos-Aires et soutenu par la Ville de Paris, le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Culture et de la Communication (www.tandem2011.com)

spectacle à retrouver au CENTQUATRE du 20 au 22 janvier 2012, dans le cadre de Prolongations 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Europe 1 - Michel Field

15 novembre 2011
Rendez-vous à l'hôtel / interview
Michel Field reçoit Alfredo Arias, "ce metteur en scène qui a résolument bouleversé la vision du théâtre de ces dernières années", dans Rendez-vous à l'hôtel sur Europe 1.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

14 novembre 2011
Le "one pig show" d'Alfredo
"Meneur-meneuse de revue horrifique, Alfredo Arias orchestre avec la tendresse d'un rêve ce « one pig show » tragique, en fait une ode élégante et désespérée à la différence. Le public grogne de
plaisir."

 Consulter l'article

 Le Nouvel Observateur - Odile Quirot

10 novembre 2011
Alfredo Arias dévore les «Truismes» de Marie Darrieussecq
Son apparition en robe noire, façon môme Piaf ou Zouc, moulant son corps déformé surmonté d’un groin d’une atroce beauté (masques de Daniel Cendron), est un moment inouï. En dermatologue, genre coquette affriolée par Edgar futur Président, en veuve diva d’un chic absolu, et surtout en loup/Yvan souffrant et délicat, il réinvente, à sa façon, une sorte de théâtre Nô occidental, c’est-à-dire prosaïque sans réalisme, concret sans psychologie, net et sans gras, en un mot fascinant et troublant.
 Consulter l'article

 France Info - Philippe Vandel

8 novembre 2011
Tout et son contraire / interview
Philippe Vandel reçoit Alfredo Arias dans Tout et son contraire. Il revient sur son enfance et répond au vrai-faux de l'émission.
 Consulter l'article

 France Inter - Vincent Josse

5 novembre 2011
L'atelier d'Alfredo Arias / interview
Vincent Josse s'invite chez Alfredo Arias.
 Consulter l'article

autour du spectacle

Autour du spectacle


vendredi 25 novembre, 19h30 - librairie du théâtre
Rencontre et dédicace avec Alfredo Arias et Marie Darrieussecq
Marie Darrieussecq et Alfredo Arias vous invitent à la librairie du théâtre pour une rencontre autour de la question de la métamorphose et une séance de dédicace.

lundi 28 novembre, 19h - librairie El Salon del libro
Rencontre avec Alfredo Arias et Marie Darrieussecq
autour de l'adaptation au théâtre de Truismes
[attention]>

également à l'affiche