Comparution immédiate II

saison 2020-2021

Comparution immédiate II

Une loterie nationale ?
de : Dominique Simonnot, mise en scène : Michel Didym, assistant à la mise en scène : Yves Storper, collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci
 Avis de la presse et des spectateurs

8 janvier - 2 février 2020


Salle : roland topor
Horaires : du mardi au samedi, 20h30 - dimanche, 15h30 - Relâche : les lundis
Durée : 1h15

synopsis

Justice en France, une loterie nationale...
Succès de la saison 2017-2018, le premier volet de Comparution immédiate mettait en scène les paroles d’individus perdus dans un tribunal correctionnel. Autres cas, autres affaires aujourd’hui.


La justice est un théâtre, et parfois un abattage. En « comparutions immédiates », les prévenus ont un quart d’heure pour être jugés, éviter la détention ou la préventive. Soit le suspect est relâché, soit il intègre l’enfer carcéral. À tort ou à raison, vite fait bien fait. Manque de moyens, lourdeurs administratives, dérives et absurdités. Succès de la saison 2017-2018, le premier volet de Comparution immédiate mettait en scène les paroles d’hommes et de femmes perdus devant un tribunal correctionnel.

Autres cas, autres affaires aujourd’hui... Le comédien Bruno Ricci entre en scène avec un nouveau matériel documentaire, propos recueillis lors d’autres audiences de différents tribunaux. L’acteur se fait tour à tour prévenu ou président, psychotique, avocat en colère, greffière ou expert incompétent. C’est la justice ordinaire qu’il donne à voir et à entendre. Spécialiste des affaires judiciaires, écrivaine, journaliste, Dominique Simonnot a signé Carnets de justice pour Libération et Coups de barre pour Le Canard enchaîné. Dans ses chroniques mordantes, elle fait état d’une justice expéditive, de ses folies douces et de sa bêtise. Directeur du Centre dramatique national de Nancy, le metteur en scène Michel Didym transforme à nouveau la scène en prétoire. Le public devient à son tour le juge des atermoiements de la justice de son pays, berceau un rien fissuré « des droits de l’Homme ». Pierre Notte

distribution

De : Dominique Simonnot
Mise en scène : Michel Didym
Assistant à la mise en scène : Yves Storper
Collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci
Scénographie : David Brognon
En collaboration avec : Stéphanie Rollin
Lumière : Sébastien Rébois
Création sonore : Michel Jaquet
Costumes : Éléonore Daniaud
Décor : atelier de construction du Centre dramatique national Nancy Lorraine, La Manufacture

mentions de production

production Centre dramatique national Nancy Lorraine, La Manufacture, coproduction Le Théâtre de Grasse, coréalisation Théâtre du Rond-Point

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 Le Canard enchaîné - Mathieu Perez

15 janvier 2020

" L'impeccable Bruno Ricci incarne à lui seul prévenus, juges, avocats, etc. Ce pourrait être plus que déprimant. Ça ne l'est pas. Certains moments sont tragiquement drôles. D'autres, lorsque le comédien lit des poèmes de détenus, bouleversants. "

 l'Humanité - Marina Da Silva

13 janvier 2020
Une justice de l'absurde et de la cruauté
" À mains et à voix nues, il parvient à faire vivre tout ce petit monde, composant les uns et les autres avec densité et humour, loin de toute caricature. Il prend le temps de faire entendre les parcours de vie cabossés, la violence qui reproduit la violence. "

également à l'affiche