La Nostalgie des blattes

[PROLONGATION] > Le spectacle est prolongé pour 6 représentations supplémentaires les 3, 4, 5, 6, 7 et 8 octobre. 
Création

saison 2017/2018

La Nostalgie des blattes

texte et mise en scène : Pierre Notte, avec : Catherine Hiegel, Tania Torrens
 Avis de la presse et des spectateurs

5 septembre - 8 octobre 2017


Salle : salle jean tardieu
Horaires : du mardi au samedi, 21h - dimanche, 15h30 - Relâche : les lundis, les 10 et 12 septembre
Durée : 1h10

synopsis

Il est bâclé votre Alzheimer.
Elles ont refusé les interventions chirurgicales : elles s’exposent au monde, comme rescapées dans un musée de vraies vieilles naturelles. Au final, deux sexagénaires, sous des drones, dans un futur proche, espèrent un visiteur...



Deux vieilles assises, face au vide. Elles luttent, se battent et s’exposent. Concours des signes de la vieillesse : taches sur les mains, rides au front, paupières tombantes. Elles exhibent dans cette fête foraine désertée les effets du temps sans collagène, ni bistouri, ni Botox. Elles sont les seules, les ultimes vraies vieilles d’un monde où on ne mange plus ni gluten ni sucre, où des drones de surveillance traversent l’espace, où rôde une brigade sanitaire. Temps à venir : 2018 peut-être ? Deux femmes dialoguent et se livrent, assises, un combat sans merci. Elles attendent un passant, un client, un sauveur. Rien ne vient. Elles se foutent sur la gueule au moindre centimètre carré volé par l’autre. Mais elles finiront peut-être par bouger, quitter ce monde qui fait peur. Se lever, et partir. Et ensemble, victorieuses.
Catherine Hiegel a eu l’idée de la pièce avec Tania Torrens : jouer deux vieilles qui refusent les interventions chirurgicales et qui s’exposent au monde. Elles s’inventent un musée de sexagénaires. Ces deux anciennes de la Comédie-Française ont sollicité Pierre Notte, auteur entre autres de C’est Noël tant pis ; Sur les cendres en avant ; Sortir de sa mère ; J’existe foutez-moi la paix. Il a écrit pour elles un duo saignant, écriture au scalpel, duel de vieilles peaux. Elles cherchent la lumière dans un monde aseptisé, sans champignons, sans moucherons, où elles finiraient même par avoir la nostalgie des blattes. Pierre Notte

distribution

texte et mise en scène : Pierre Notte
avec : Catherine Hiegel, Tania Torrens
lumières : Antonio de Carvalho
son : David Geffard
assistanat : Alexandra Thys
administration, production et diffusion : En Votre Compagnie

mentions de production

production Compagnie Les gens qui tombent, coproduction Théâtre du Rond-Point, Théâtre Montansier / Versailles, création du spectacle en septembre 2017 au Théâtre du Rond-Point, texte à paraître aux éditions l’avant-scène théâtre 

partenaires

revue de presse avis des spectateurs

 RFI - Vous m'en direz des nouvelles - Jean-François Cadet

21 septembre 2017
les «vieilles peaux» se tannent le cuir
Catherine Hiegel, Tania Torrens, Pierre Notte étaient invités par Jean-François Cadet. « Deux comédiennes dont les mots drôles, méchants, et pas toujours politiquement corrects, redonnent une nouvelle jeunesse à la vieillesse, en brisant les tabous et les idoles de la société hygiéniste contemporaine. »
 Consulter l'article

 Figaroscope - Armelle Héliot

20 septembre 2017
Lucidité du bel âge
C'est bien Pierre Notte qui prend le dessus avec son encre corrosive, ses audaces, son sens des reparties. Hiegel entre candeur et acidité, Torrens entre superbe et vulnérabilité sont plus qu'épatantes. Grandioses.

 Télérama - Joelle Gayot

20 septembre 2017
La Nostalgie des blattes
Une comédie féroce, qui manie l'absurde, la noirceur, l'elliptique et le rire.
 Consulter l'article

 L'Express - Igor Hansen-Love

20 septembre 2017
La Nostalgie des blattes
Un spectacle assez drôle, profondément beckettien, politiquement incorrect, et incarné remarquablement par ces deux grandes comédiennes.

 Télérama - Emmanuelle Bouchez

12 septembre 2017
La Nostalgie des blattes
Ces deux anciennes sociétaires de la Comédie Française n'ont pas le même tempérament, et le dialogue serré écrit pour elles par le facétieux Pierre Notte s'appuie sur cette savoureuse opposition.

 Publik ART - Amaury Jacquet

9 septembre 2017
Le duo choc et méchamment drôle de Catherine Hiegel et Tania Torrens
L'écriture singulière de Pierre Notte, aux tournures incisives et lapidaires mais aussi surréalistes, instaure un dialogue aussi mordant que loufoque.
 Consulter l'article

 Les Echos - Philippe Chevilley

8 septembre 2017
Les mamies font de la résistance
Donner un coup de jeune à la vieillesse : voilà ce que proposent Catherine Hiegel et Tania Torrens avec la complicité de Pierre Notte, dynamiteur de comédies existentielles. Il y a du Beckett dans ce texte futuriste caustique et absurde.
 Consulter l'article

 Nagui - Catherine Hiegel

31 août 2017
France Inter - La Bande original
Catherine Hiegel était l'invitée de La Bande Originale pour parler de La Nostalgie des blattes.
 Consulter l'article

autour du spectacle

également à l'affiche