les artistes

Étienne Saglio

Biographie

Étienne Saglio est l’une des figures majeure de la magie nouvelle. D’abord jongleur autodidacte, il se forme ensuite aux écoles de Chatellerault, Toulouse et Châlons-en-Champagne.
En 2007, il crée Variations pour piano et polystyrène et L’Envol pour son diplôme du CNAC, numéro qui sera joué l’année suivante au Festival Mondial du Cirque de Demain.
En 2009, il crée avec Raphaël Navarro, Le Soir des monstres. Ce spectacle, déjà joué plus d’une centaine de fois, continue de tourner en France et à l’étranger. Parallèlement, il est interprète dans le spectacle Vibrations de la compagnie 14:20.
Toujours en 2009 il fonde sa compagnie Monstre(s).
En 2011, il crée Le Silence du monde – Installation magique qui explore le lien avec les Arts Plastiques.
En 2012, il s’intéresse à la cuisine en créant un Repas magique avec Raphaël Navarro et le chef Alexandre Gauthier.
En 2014, il crée le spectacle Les Limbes pour le festival Mettre en scène.
En 2015, il crée pour la Nuit Blanche le Projet Fantôme accompagné pour l’occasion par le trompettiste Erik Truffaz.
En juin 2016, il est auteur et interprète dans Nous, rêveurs définitifs – cabaret magique au Théâtre du Rond-Point.
Pour l’automne 2019, il prépare un nouveau spectacle autour du conte et de la forêt.
Il collabore sur des effets de magie pour de nombreuses compagnies (OrnotTo, Barnabarn, Blick Théâtre, Tarabates, etc.) et intervient aux écoles du Lido et du CNAC.

REPÈRES BIOGRAPHIQUES DEPUIS 2007

2016 Nous, rêveurs définitifs – cabaret magique conçu par Clément Debailleul et Raphaël Navarro
2015 Projet Fantôme avec Erik Truffaz – Étienne Saglio – Monstre(s)
2014 Les Limbes – Étienne Saglio – Monstre(s)
2012 Repas magique avec Raphaël Navarro et le chef Alexandre Gauthier
2011 Le Silence du monde / Installation magique – Étienne Saglio – Monstre(s)
2009 Vibrations – Compagnie 14:20
2009 Le Soir des monstres – Étienne Saglio – Monstre(s)
2007 L’Envol – Étienne Saglio – Monstre(s)
2007 Variations pour piano et polystyrène – Étienne Saglio – Monstre(s)

Sur les scènes du Rond-point